Plantez les pommes de terre dès maintenant..

La pomme de terre est un légume facile à cultiver, à récolte précoce, à bon rendement, à longue période de conservation et aux qualités nutritives indéniables (riche en sucres lents, en vitamine C, en minéraux, en protéines).
Dès le mois de février, vous pouvez planter des pommes de terre. En climat doux, février est le bon mois pour planter ses premières pommes de terre..

Quelles pommes de terre planter ?

Déjà disponibles dans votre Coop’, venez découvrir toutes les variétés de plants de plants de pommes de terre disponibles.. Choisissez les variétés de pomme de terre en fonction de vos goûts bien sûr, mais également en fonction de vos habitudes culinaires.

Ainsi, les variétés à chair ferme (‘Amandine’, ‘Ratte’, ‘Bernadette’) tiennent très bien à la cuisson à l’eau ou à la vapeur, et se révèlent parfaites en salade, robe des champs ou en rissolé.

Les variétés à chair tendre (‘Mistral’, ‘Monalisa’, ‘Rosabelle’) tiennent aussi à la cuisson à l’eau ou à la vapeur, et sont très appréciées en gratin, purée ou au four. Les variétés à chair farineuse (‘Désirée’, ‘Bintje’, ‘Blondy’), par contre, ne tiennent pas à la cuisson à l’eau ou à la vapeur, elles sont parfaites pour les soupes, gratins, purées et en frites.

Les variétés anciennes (‘Bleue d’Artois’, ‘Rose de France’) sont remises au goût du jour, leur chair colorée teinte les purées de bleu, violet ou rouge.

Les variétés précoces sont plantées au début du printemps et sont récoltées dès l’été qui suit : ‘Amandine’, ‘Aliénor’, ‘Dolwenn de Bretagne’…

Les variétés tardives au printemps et sont récoltées à la fin de l’été : ‘Melody’, ‘Vitelotte’ et ‘Rouge de Flandres’…

Quand et comment planter les pommes de terre ?

1. Germination

Pour un démarrage rapide et avancer de 15 jours la date des récoltes : les plants de pomme de terre doivent être germés. Vous pouvez acheter des plants pré-germés, ou faire germer vous-même les plants, dès janvier, en les plaçant dans des clayettes dans une pièce tempérée et lumineuse.

N.B. : Les plants vendus dans le commerce sont traités, notamment contre la pourriture. C’est pourquoi il est indiqué sur leur emballage « ne pas utiliser pour la consommation humaine ou animale« . Les pommes de terre que vous en récolterez ne présenteront quant à elles aucun danger pour la consommation.

2. Plantation

Plantez les tubercules germés de février à mars, une fois que tout risque de gelées est écarté. La floraison du lilas est un bon repère !
On pourra les planter plus tôt sous tunnel plastique.

Pour cultiver des pommes de terre, la préparation du sol est primordiale. L’emplacement doit être bien exposé à la lumière, de préférence un endroit en plein soleil. Faites particulièrement attention à la rotation des cultures : cultivez après les pommes de terre des haricots et des légumes racines comme des radis et des navets. Vous éviterez ainsi la propagation des maladies d’une culture à l’autre année après année, tel que le mildiou.

La terre doit avoir été préalablement préparée en hiver, légère et ameublie sur 20 cm de profondeur, enrichie d’un engrais de fond riche en potassium.

Formez des sillons. Puis par la suite, quand les plants se seront développés, buttez les tiges pour ne pas exposer au soleil les tubercules qui pourraient verdir (et donc devenir inconsommables). Vous faciliterez aussi l’écoulement d’eau afin d’éviter que les pommes de terre restent humides.

Espacez les plants de 35-40 cm, et les lignes de 50-70 cm. Comptez environ 40 plants pour 10 m².
La mise en terre s’effectue en deux temps. Dans un trou de 10 à 15 cm de profondeur, le plant est placé à la verticale, germes vers le haut. On le recouvre de quelques cm de terre, sans trop tasser. Quinze jours plus tard, comblez le trou jusqu’à la surface, toujours sans trop tasser.

La pomme de terre est gourmande et réclame un gros apport de compost ou de fumier à la terre de plantation. A l’automne, ajoutez-y de la corne broyée. Protégez la pomme de terre de la lumière durant sa croissance pour éviter la formation de solanine, une toxine.
Préparez le sol à recevoir les pommes de terre : ameublissez-le au croc. Pour chaque plant de pomme de terre, creusez un trou de 15cm de profondeur. Placez le tubercule, germes vers le haut au fond du trou. Espacez les plants de pommes de terre de 30cm et les rangs de 70cm. Recouvrez le plant délicatement (attention aux germes).

Buttez une première fois : ramenez la terre sur les pommes de terre en formant une butte. Il faudra à nouveau les butter une ou deux fois durant leur croissance.

Arrosez si le temps est sec cet été. Les pommes de terre primeurs se récoltent après la floraison, les pommes de terre à conserver quand les fanes seront complètement desséchées.

Accompagnez la culture de pomme de terre de lin, cosmos, absinthe, ail… pour en éloigner les doryphores et nématodes.

Il existe d’autres méthodes de plantation de la pomme de terre : plantation sous paillis et plantation en sac ou tour.