Les clôtures électriques pour repousser les sangliers..

Pelouse retournée, massifs et potager détruits, marqués par de profondes tranchées, nul doute, votre jardin a été visité par un ou plusieurs sangliers. Ces “bêtes noires”, comme on les appelle couramment, sont en effet de plus en plus nombreuses, y compris dans les zones urbaines. Des astuces existent pour rendre votre jardin moins intéressant, mais le plus judicieux reste de mettre en place une clôture électrique, qui protégera efficacement votre jardin contre les sangliers. Comment la choisir et quels sont les points importants, voici quelques réponses pour vous guider dans votre choix..!!

Le sanglier, de plus en plus problématique

La population de sangliers est en voie de forte multiplication depuis un peu plus de 5 ans alors que déjà cette population était en évolution constante depuis 20 ans, leur nombre en France est aujourd’hui évalué à plus de 2 millions d’individus. Le réchauffement climatique leur offre des conditions de vie plus favorables, ce qui augmente le nombre de marcassins par portée, et ceux-ci ont plus de facilité à survivre à l’hiver. Ils retournent les champs et les jardins à la recherche de vers et fruits et ils se rapprochent de plus en plus des zones urbanisées, comme nombre d’autres animaux sauvages, au point de coloniser certaines villes françaises.

Certes le sanglier est un animal utile, qui a sa place dans la nature et dans la chaîne alimentaire. Il a notamment pour fonction de réguler le nombre d’insectes nuisibles et d’aérer les sols forestiers. Mais les conditions favorisant son expansion et ses grandes facultés d’adaptation en font un vrai problème, et ce aussi bien dans les jardins que dans les terres agricoles.

Une fois qu’il a repéré un espace comme non dangereux et bon site de nourrissage, il peut y revenir régulièrement. Les jardins sont de véritables eldorados : bien arrosés, souvent paillés, la vie du sous-sol y est importante, lui apportant des ressources alimentaires bienvenues. Le passage d’une harde est très destructeur, mais un mâle seul fait des dégâts plus profonds. Le sanglier fouille en effet avec son groin associé à un cou puissant, capables de creuser jusqu’à 40 cm de profondeur en larges tranchées et de retourner de grosses pierres..

Quelles sont les habitudes du sanglier ?

Le sanglier est un animal plutôt nocturne qui vit en harde (des troupes de 6 à 20 sangliers en moyenne). Omnivore, il apprécie de fouiller le sol à la recherche de nourriture : champignons, tubercules, glands et autres fruits, insectes et leurs larves, mais aussi des petits mammifères, des poissons, des oiseaux ou des amphibiens à l’occasion, éventuellement déjà morts. Même s’il est très craintif, notamment vis à vis de l’homme qui est un de ses deux seuls prédateurs (l’autre étant le loup), il peut régulièrement approcher des habitations durant la nuit, lorsque tout est calme..

Comment limiter l’attrait de votre jardin ?

Le sanglier est un animal très puissant, doté d’une grande force. Face à un obstacle qui le gêne, il peut charger ou bien le soulever, limitant l’efficacité de simples clôtures.

  • Comme il aime les sols humides, programmez votre arrosage automatique le matin de bonne heure plutôt que le soir, la terre sera ainsi plus sèche durant la période d’activité du sanglier.
  • Autre méthode pour éviter l’humidité en surface : installez des puits d’arrosages au pied des arbres, arbustes. Ces puits permettent à l’eau d’arrosage d’arriver directement en profondeur au niveau des racines, sans humecter la surface.
  • Protégez les endroits sensibles avec du treillis soudé bien fixé au sol. Recouvert de terre ou de paillis, il sera invisible tout en empêchant ces animaux de fouiller le sol.
  • Installez des clôtures spécifiques :
    • Les grillages à simple torsion, ont pour eux leur souplesse, qui leur permet de se déformer sous l’assaut d’un sanglier mais sans se rompre. Cependant, malgré la présence d’un fil tenseur à leur base, ils ne résistent pas longtemps et sont soulevés sans problème par un sanglier. Ils doivent donc être très solidement renforcés à leur base pour être efficaces.
    • Les grillages soudés ont également un point faible : ils n’ont aucune élasticité et peuvent se casser sous le poids d’un sanglier. Là aussi, un renfort très résistant et bien fait peut améliorer leur efficacité.
    • Les grillages en panneaux rigides sont particulièrement résistants dès lors qu’ils ne laissent aucun espace entre leur base et le sol pour que le groin ou les défenses du sanglier ne s’y glissent. Leur coût est par contre très élevé.
    • La clôture électrique est idéale car elle peut tenir le sanglier à distance, l’empêchant de la défoncer après qu’il s’y soit frotté. Seule condition sine qua non : elle doit être à distance de tout végétal qui pourrait la toucher, et si elle est sur l’herbe, celle-ci doit être tondue très régulièrement. En effet, le moindre contact provoque des baisses de courant, rendant moins efficace le système. Pour limiter un entretien contraignant, il est possible de poser la clôture sur de la toile géotextile, voire sur une bande bétonnée.

Comment choisir une clôture électrique contre les sangliers ?

Une clôture électrique est une barrière modulable, facile à installer et sans danger. Elle peut prendre toutes les formes, sans avoir besoin d’être fermée. Vous pouvez ainsi facilement délimiter une zone de protection même en présence d’obstacles.

Une clôture électrique est constituée :

  • d’une prise de terre, qui doit être enfoncée assez profondément. C’est elle qui, grâce à l’humidité du sol, va conduire l’électricité dans le sol (l’humidité est importante, n’hésitez pas à arroser ou bien à placer plusieurs terres) ;
  • d’un générateur d’impulsions (ou électrificateur) avec 2 bornes, une + et une – ; la négative est reliée à la prise de terre, la positive est reliée au conducteur de la clôture ;
  • de piquets pré-isolés ou d’isolateurs pour des piquets déjà en place, à placer tous les 5 à 10 m ;
  • d’un conducteur sous forme de fil ou de ruban, qui sera placé à différentes hauteurs : un assez bas, 20 à 25 cm, car le groin du sanglier cherche et repère du bas vers le haut, un à 40 ou 45 cm et 1 à 70 à 75 cm ;
  • d’un contrôleur, un écran de monitoring.
Des solutions en filets de 25M tout prêts existent..

C’est la borne positive qui émet les impulsions électriques, en direction de la borne négative et via le conducteur de la clôture. Lorsqu’il y a contact avec le conducteur, en l’occurrence ici lorsqu’un sanglier va toucher la clôture électrique, l’impulsion électrique va s’en servir comme conducteur pour passer dans le sol et retourner au générateur.

Quel générateur (ou électrificateur)?

Vous trouverez dans le commerce 2 types d’électrificateurs :

  • L’électrificateur sera choisi sur secteur lorsque la clôture doit être installée à moins de 100 m du secteur (ou du moins l’une de ses extrémités). Ce type d’installation est le plus simple et ne nécessite de plus aucun entretien. Par contre, il implique de faire passer les fils entre le générateur et la clôture, ce qui peut être peu esthétique.
  • L’électrificateur sur batterie peut être placé n’importe où et limite la présence de fils. Il est judicieux de sélectionner une batterie solaire, pour éviter d’avoir à la recharger.

Quelle puissance pour une clôture électrique contre les sangliers ? Le sanglier étant une bête puissante et robuste, un courant fort doit être délivré pour le stopper et le dissuader de s’approcher à nouveau. Il est conseillé de choisir un générateur de 3.5 voire 5 joules..

Découvrez notre gamme de clôtures AKO dans nos magasins de Carros et de Nice..

Quel conducteur ?

Le conducteur a une double fonction et il doit être choisi en tenant compte de ces fonctions. La conductivité est la principale, puisque c’est le conducteur qui “conduit” le courant dans l’animal qui le touche. Une bonne propagation des impulsions électriques est essentielle. Mais il doit également jouer un rôle de dissuasion, et pour cela il doit être vu par les sangliers, et associé au choc ressenti.

  • Le fil est à choisir en cuivre, en galva ou en aluminium, si possible non gainé pour une meilleure conductivité. Son avantage est qu’il est facile à tendre fortement, par contre il est peu visible lorsqu’il s’agit d’un fil unique.
  • Le ruban est plus large donc plus visible, et plusieurs largeurs existent, jusqu’à 20 mm pour les gros animaux. Il est composé de plusieurs fils qui peuvent être groupés pour plus de solidité.

À savoir : la couleur bleue est bien repérée par les animaux, de plus les conducteurs bleus sont systématiquement en cuivre, l’un des meilleurs conducteurs.

Quels isolateurs ?

Si vous êtes déjà équipé de piquets, il vous faut doter chacun d’un isolateur, afin qu’ils ne transmettent pas eux-mêmes les impulsions électriques au sol. Une bonne qualité de ces isolateurs garantit une absence de fuite des impulsions électriques et une meilleure durabilité de l’ensemble. Ils sont également à choisir en fonction des piquets et du conducteur, et certains sont spécifiques aux portes.

Retrouvez nos clôtures électriques AKO/KERBL en magasin sur Carros ou sur Nice.. N’hésitez pas à venir avec plans, nous nous chargeons de vous faire un devis complet..

Pour sauvegarder votre jardin des méfaits des sangliers, la clôture électrique est un aménagement simple à installer et relativement peu coûteux. Il est cependant essentiel de choisir des éléments adaptés à la force et à la taille de cet animal redoutable, que ce soit en matière de puissance du voltage ou de résistance des fils.