Comment prendre soin de mon chat ?

La santé de votre chat passe en grande partie par son alimentation et la manière dont cous vous occupez de lui. Nous n’avons pas encore inventé le décodeur de la langue de chat. Mais voici un petit décryptage de sa santé générale, des soins et attentions particulières dont votre boule de poils a besoin..

Les signes qui ne trompent pas..

• Il a pris du poids

• Il se gratte

• Son pelage est terne et sec

• Il ne boit pas souvent

• Il vomit de temps en temps

• Ses selles sont molles

Si vous avez coché, au moins, une de ses cases, votre chat peut cacher des sensibilités alimentaires et a besoin de votre attention.

Surveillez son poids..

Le poids de votre chat est le premier indicateur de sa santé générale. S’il dépasse son poids idéal de 15 à 20%, on parle d’embonpoint. S’il dépasse son poids idéal de 30 à 40%, il s’agit d’obésité et cela diminue considérablement son bien-être et sa longévité.

Cela peut entraîner de graves conséquences comme l’arthrose, le diabète sucré, ou des maladies cardiovasculaires et respiratoires.

Comment faire ? 

Enfilez votre casquette de diététicien : donnez la bonne quantité de nourriture en pesant chaque portion comme indiqué sur les sacs.

Soyez exigeant : offrez-lui un aliment adapté spécialement dédié qui lui permet de retrouver son poids de forme et de maintenir sa masse musculaire. Demandez conseil en magasin.

Devenez son coach sportif : faites-le bouger en jouant avec lui, avec un jouet laser par exemple, en lui aménageant un arbre à chat et autres étagères pour qu’il puisse sauter, grimper, se percher..

Aidez au bon fonctionnement de son système urinaire..

Lorsqu’un chat boit suffisamment, son urine est naturellement diluée et les calculs ont peu de chance de se former. En revanche, s’il ne boit pas assez d’eau, son urine peut être trop concentrée. Les minéraux présents dans les urines peuvent alors se transformer en cristaux et provoquer des calculs.

Comment faire ?

Facilitez-lui l’accès à l’eau : veillez à toujours laisser un bol d’eau fraîche et propre à disposition de votre chat, à côté de ses croquettes et à plusieurs endroits de la maison, surtout si vous avec plusieurs chats, pour éviter la compétition entre eux.

Sélectionnez les croquettes adaptées : contrairement à une idée reçue, non seulement les croquettes ne favorisent pas la formation de calculs, mais au contraire, certains aliments spécifiques peuvent contribuer à limiter le risque de récidive.

Les aliments secs

Il s’agit de croquettes prêtes à l’emploi. Elles sont généralement mises à la disposition du chat dans un distributeur de nourriture.

Inconvénient : elles ne contiennent que 5 à 10 % d’humidité. Le chat, qui avec l’âge est sujet à des problèmes rénaux, doit avoir accès en permanence à de l’eau fraîche.

Les aliments humides

Ce sont les pâtées et autres terrines pour chat. Souvent plus appétissantes que les croquettes, elles contiennent jusqu’à 80 % d’humidité. Des textures différentes existent (mousses, morceaux en gelée) ; votre chat peut avoir des préférences.

Inconvénient : la pâtée pour chats s’abîme rapidement à l’air libre et il peut être compliqué de servir plusieurs repas durant la journée.

Mixer sec et humide

C’est la tendance actuelle. Les croquettes sont laissées à la discrétion du chat (la quantité quotidienne doit tout de même être limitée afin d’éviter qu’il ne prenne trop de poids) et, une fois par jour, comme un rendez-vous à heure fixe.

Le chat reçoit une petite part d’aliment humide, qui a pour avantages : de mieux hydrater votre chat, prévenant ainsi d’une future maladie rénale ou urinaire et d’apporter un plus grand volume de ration, permettant d’améliorer la satiété (recommandé si votre chat est glouton par exemple).

Entretenez son pelage et sa peau..

Le pelage d’un chat ne relève pas que d’une question esthétique. C’est aussi un indicateur de santé. Un poil terne et cassant est souvent le signe de carence, voire de maladie. D’ailleurs, cela peut occasionner une peau sensible et irritée, voire des démangeaisons.

Le saviez-vous ?

La peau d’un chat est aussi importante que son pelage. La peau a de nombreuses fonctions, comme celles de protection du corps contre les agents extérieurs, d’isolation thermique et de communication hérissement du pelage).

Comment faire ?

Prenez soin de cette fourrure qui vous attendrit : brossez votre chat pour retirer les saletés susceptibles d’irriter sa peau et les poils morts (ça en fera toujours moins qui trainent dans la maison)..

Inspectez sa peau régulièrement : écartez les poils et traitez-le rapidement si vous identifiez d’éventuelles lésions, rougeurs ou la présence de parasites.

La beauté de son pelage passe par l’alimentation : assurez-vous de lui offrir tous les acides aminés et les vitamines indispensables au renouvellement du pelage..

Favorisez-lui une bonne digestion..

Une bonne santé intestinale chez votre chat se traduira par un confort digestif, un sentiment de bien-être et de selles bien moulées ce qui signifie qu’il absorbe la majeure parte des nutriments qu’il ingère. Autrement, en cas de troubles de la digestion, vous constaterez un volume important de selles de mauvaise qualité..

Comment faire ?

Donnez-lui une alimentation adaptée : Optez pour un aliment hautement digestible favorisant une bonne digestion. Évitez de lui proposer une alimentation humaine, à moins de connaître précisément les aliments bons pour sa santé.

Régulez son alimentation : le chat est un grignoteur qui mange peu mais souvent. Trop de nourriture d’un coup risque de déséquilibrer sa santé. Certains chats ne savent pas s’autoréguler et engloutissent leur ration sans prendre le temps de mâcher.