Association entre plantes aromatiques et fleurs : nos conseils..

Les plantes aromatiques sont des végétaux particulièrement intéressants de par leurs multiples attraits. À la fois très esthétiques, dégageant un parfum délicieux au moindre contact, souvent joliment fleuris et affichant des qualités médicinales incontestables. Leur présence dans le jardin potager est acquise, mais c’est partout qu’elles méritent de s’installer, autant entre les fleurs qu’entre les légumes ! Et si c’est une jardinière que vous voulez embellir, mélangez des plantes aromatiques, aux quelques variétés de fleurs qui y sont plantées. Quelles fleurs planter avec des plantes aromatiques, quelles associations de plantes aromatiques et à fleurs pouvez-vous réaliser au jardin ou sur le balcon ?

Quelles associations plantes aromatiques et fleurs ?

Quelles plantes aromatiques peut-on associer à des fleurs ? Eh bien, toutes en fait, le tout étant, pour une association réussie, de marier des végétaux qui ont les mêmes besoins en matière d’exposition lumineuse, d’arrosages ou de sol.

Quels mariages ?

Un mariage de raison

Certaines plantes aromatiques affichent des vertus allélopathiques : elles interagissent avec les plantes ou l’environnement autour d’elles pour modifier cet environnement grâce à des substances biochimiques qu’elles émettent. Ces interactions ne sont pas systématiquement bénéfiques pour leurs voisines, mais elles peuvent aussi apporter des avantages certains ! Dans ces usages allélopathiques, les plantes aromatiques sont les reines mais les fleurs ont elles aussi la part belle. Vous pouvez donc réaliser des associations de plantes aromatiques et de fleurs pour limiter les maladies du jardin.

Un mariage de cœur

Autre type d’associations entre fleurs et plantes aromatiques : une association esthétique, tout simplement pour assortir teintes, formes ou feuillages. Nombre de plantes aromatiques sont cependant choisies pour leur floraison plus que pour leur utilité à la cuisine, ou du moins tout autant. C’est notamment le cas de la lavande mais aussi de l’hysope, des sauges, de la marjolaine…

Ici également vous veillerez à associer des plantes qui ont les mêmes besoins. Cela peut même vous donner un thème, par exemple un massif méditerranéen composé de thym et romarin, de lavandes, de cistes…

Un mariage de goût

Autre mariage possible : associer des plantes comestibles. Vous réaliserez par exemple une plate-bande composée de rosiers, de pensées et d’ancolies, que vous accompagnerez de sauge et de thym. À l’œil, les bleus intenses et les roses feront également un bon ménage. Semez également des chrysanthèmes comestibles et des bourraches.

Un mariage de santé

Les plantes aromatiques s’entendent également très bien avec les plantes officinales, dont elles font d’ailleurs partie. Au Moyen-Âge on nommait les jardins ainsi composés “jardins de simples” ou “herbularius”. Ils étaient composés en carrés de plantes aux vertus médicinales proches, par exemple un carré pour les fièvres, un autre pour la toux…

En pleine terre ou en pots ?

Les 2 mon capitaine ! La plupart des plantes aromatiques se portent aussi bien en terre qu’en pots ou en jardinières, c’est l’effet visuel qui est différent. Et il peut être plus facile d’offrir des conditions favorables dans des contenants que directement dans le jardin.

La jardinière étant souvent de taille petite ou moyenne, nous vous conseillons de choisir des fleurs qui auront à peu près la taille des plantes aromatiques choisies. Ainsi, vous pouvez compléter une jardinière avec des soucis, des œillets d’Inde, quelques graines de capucines naines. Quelques plantes grasses peu gourmandes en eau comme des cactus nains pourront également très bien faire l’affaire. Le pourpier étant de petit diamètre et offrant une vraie explosion de couleurs sera aussi du plus bel effet dans votre jardinière au milieu de vos plantes aromatiques.

Décoratives, colorées, ces fleurs sont un bel ornement. Mais surtout, elles offrent l’avantage d’être répulsives de certains insectes et parasites ou au contraire de les attirer, ce qui protège les légumes et les autres fleurs. Ainsi, par exemple, la capucine a un fort pouvoir d’attraction des pucerons. Vous pourrez joindre l’utile à l’agréable pour profiter de vos plantes aromatiques tout en mettant en valeur vos jardinières avec une belle touche de couleur mais aussi de raffinement. A vous de faire votre choix !

Quelques idées

Voici quelques idées d’associations plantes aromatiques et fleurs. Pour un effet durable, vous mixerez des vivaces à feuillages persistants et des caduques :

  • Les aromatiques à feuillage persistant : laurier sauce, thyms, sarriette, romarin, sauge…
  • Les aromatiques à feuillage caduque : ciboulette, estragon, oseille, ciboule, menthe raifort..

Sans oublier les annuelles et bisannuelles : persils, basilic, coriandre, aneth, cerfeuil…

Un jardin méditerranéen

Vous choisirez des plantes de garrigue et du pourtour du bassin pour votre jardin sec, rocailleux : thym serpolet, cistes roses, lavandes, myrtes, sans oublier les graminées telles que le pennisetum, sauges de Jérusalem, senecio, santolines, lantana, germandrée, un jasmin pour une petite tonnelle ou un treillage, laurier-rose en fond de massif, voire un olivier. Le romarin rampant sera parfait pour habiller le haut d’un muret.Jouez avec les teintes du feuillage des nombreuses variétés, certaines sont panachées, d’autres affichent des feuilles dorées, pourpres, vert menthe, qui apporteront du relief à votre ensemble.

Rose et bleu, mais pas que !

Les rosiers apprécient la proximité de la ciboulette qui semble les protéger de certaines maladies cryptogamiques, oïdium et marsonia(taches noires) en l’occurrence. Vous planterez dans le voisinage quelques pieds de romarin, de thym, de lavande et de menthe qui perturbent les pucerons et les amènent à passer leur chemin. Les tagètes, eux, seront utiles pour lutter contre les nématodes qui peuvent attaquer les racines des rosiers. Ajoutez des œillets d’Inde (tagètes) qui, eux aussi, éloignent les pucerons, et un fenouil bronze qui apportera de la légèreté et de la profondeur.

Un jardin de simples

Mélangez des pieds de lavande, de mauve, de camomilles, d’achillées millefeuille, d’échinacées pourpres. La sauge est une incontournable de ces jardins, que l’on appelle la “toute bonne”, mais vous n’oublierez pas la camomille, la guimauve, la mélisse ou encore la verveine. L’ortie fait aussi partie de ces indispensables, comme l’hélichryse et le souci officinale, le bleuet des champs ou encore la primevère.

Pour mieux coller à l’esprit d’origine, bordez ce massif de plessis ou de petits pieds de buis.

Une plate-bande très fraîche

Installée le long d’un mur que le soleil ne fait qu’effleurer, cette plate-bande accueillera des menthes variées, du persil, de la mélisse, de l’oseille, de la coriandre ainsi que des liriopes, des reines de prés, de la valériane, un peu de lierre et le l’aspérule odorante. Placez-y également du muguet et de la ciboulette, de l’oseille pourpre pour réhausser tout ce vert, et de l’ail des ours. Installez la menthe dans un pot (qui peut être enterré) car elle devient rapidement envahissante.

  • Que planter à côté du romarin ? Il forme une belle union avec la sauge, ainsi qu’avec l’hysope.
  • Quelle fleur associer avec le persil ? Vous pourrez l’installer près de capucines, de tagètes et de soucis.
  • Quelle fleur associer avec le thym ? Plantez-le au pied d’un rosier qu’il protégera des pucerons et des nématodes.

Comment planter les aromatiques ?

La plupart des plantes aromatiques ne sont généralement pas très gourmandes et elles apprécient les sols souples, bien drainés, neutres ou légèrement calcaires. Elles n’ont pour autant pas toujours les mêmes goûts ! On peut définir 3 catégories de plantes. Les aromatiques de sol sec : thym, romarin, lavande, hysope, sauge, hélichryse, sarriette… ; les aromatiques de sol intermédiaire : basilic, ciboulette, origan, estragon, petite pimprenelle… ;

les aromatiques de sol frais : menthe, mélisse, cerfeuil, cumin, aneth…

Le détail pour les 8 principales :

  • Le basilic aime les sols fertiles et légers et sera installé au chaud, au soleil en dehors des heures les plus chaudes. Il se sème quand il fait déjà chaud, plutôt au mois de mai et se plante en mai-juin. Soyez généreux en arrosages.
  • La ciboulette n’est pas exigeante quant au sol. Elle se sème au soleil à partir du printemps et a besoin d’arrosages fréquents quand il fait très chaud ou en pot.
  • La coriandre est une plante assez gourmande et qui a besoin de soleil. Vous la sèmerez au printemps. Pensez à l’arroser quand il fait chaud.
  • La menthe se plaît en sols frais et fertiles, au soleil ou à mi-ombre. Elle se sème au printemps. Très vigoureuse, elle peut devenir envahissante et prendre le pas sur ses voisines.
  • Le persil a besoin d’un sol léger mais riche et frais et d’une exposition semi-ombragée. Il se sème en vagues du printemps jusqu’à la fin de l’été. Veillez aux arrosages.
  • Le romarin aime le plein soleil et les sols secs, caillouteux. Il est préférable de le planter.
  • La sauge apprécie les sols meubles et fertiles et supporte bien la sécheresse et le plein soleil.
  • Le thym est lui aussi une plante du soleil et des terres sèches, rocailleuses.

Pour planter vos aromatiques en pot ou en jardinières, vous choisirez un terreau pauvre et très drainant pour les plantes telles que le thym romarin et autres de terrains secs. Les terreaux pour les plantes méditerranéennes leur conviendront tout à fait. Pour celles qui aiment les sols riches, utilisez un terreau pour potager, allégé avec un peu de sable. Les plantes aromatiques des sols frais seront installées dans le même type de terreau, en remplaçant le sable par un peu de terre argileuse.

Toutes auront par contre besoin d’une couche de drainage importante placée au fond d’un contenant préalablement percé.

Faire de belles associations entre des plantes aromatiques et des plantes à fleurs ornementales n’est pas compliqué et permet de multiples possibilités. Il est seulement important de veiller à faire des mariages qui marchent, c’est-à-dire entre des plantes qui affichent des similarités de besoins, que ce soit en ce qui concerne le sol qu’au niveau de l’exposition. Un bon moyen de faire les bonnes associations : renseignez-vous sur l’endroit où poussent à l’origine les végétaux que vous désirez installer, cela vous guidera de manière très précise pour faire des mariages heureux !