Le sapin de Noël, les enfants vous le réclament alors que décembre est à peine arrivé. Vous voulez un sapin naturel, toujours beau le jour de Noël et ce jusqu’à l’Épiphanie ? Faites alors le bon choix, et respectez quelques règles pour préserver la fraicheur de votre sapin jusqu’à Noël !

Le choix de l’espèce

Il existe différentes espèces de sapins de Noël :
– L’épicéa, le traditionnel arbre de Noël, au parfum très agréable. Il a l’inconvénient de se dessécher et de perdre ses aiguilles au bout de 3 à 4 semaines…
– Le sapin ‘Nobilis’, ou sapin noble, au port majestueux, au parfum boisé. Il se conserve plus longtemps que l’épicéa, mais ne l’achetez qu’à partir de la mi-décembre pour être sûr d’en profiter durant les fêtes.
Le sapin de Noël Nordmann, reste l’arbre qui supporte le mieux nos intérieurs, il garde ses aiguilles et son port jusqu’à 6 semaines ! Découvrez notre arrivage de sapins Nordmann sur bûchettes à partir de 19€50 disponibles dès maintenant..

Sur bûchette ou en pot

Pour faire votre choix entre un sapin sur bûchette ou en conteneur, pensez à l' »après fêtes ». Si vous possédez un jardin suffisamment grand, vous pouvez envisager de replanter votre sapin en janvier. Dans ce cas, achetez le en pot, et gardez la motte humide, sans excès, durant toute la période où il restera en intérieur.
Au moment de le replanter dans le jardin, suivez ces quelques règles pour lui assurer une reprise dans les meilleurs conditions :
– Ne lui faites pas subir un écart trop brutal de températures entre l’intérieur et l’extérieur. Habituez-le progressivement au froid, en le plaçant dans une véranda, un garage ou toute autre pièce non chauffée.
– Ne le replantez pas durant les gelées.
– Commencez par immerger la motte dans un grand seau d’eau. Laissez-la s’imbiber d’eau durant plusieurs minutes. Creusez un trou deux fois plus grand que la motte, placez l’arbre, et complétez avec un terreau spécial conifères et arrosez généreusement.

Si vous n’avez pas de jardin, optez pour un arbre sur bûchette. Il pourra après les fêtes, être apporté en déchetterie, être revalorisé en bois de chauffage, ou en bois raméal fragmenté ou BRF..

Le bon emplacement

Le mieux serait de garder à l’extérieur votre sapin de Noël le plus longtemps possible, et de ne le rentrer qu’au dernier moment, en l’habituant peu à peu à la température de la maison. Une véranda accolée à la maison peut se révéler un très bon endroit pour y garder le sapin !

A l’intérieur, éloignez-le de toutes sources de chaleur : chauffage, cheminée, lampes fortes… ainsi que des baies vitrées qui laissent passer les rayons du soleil d’hiver. La chaleur assèche l’arbre qui perd plus vite ses aiguilles, et le décolore.

Évitez aussi de le placer près des portes, et lieux de passage. Les courants d’air peuvent le dessécher, et les frottements lui faire perdre ses aiguilles.

Préserver sa fraîcheur

Pulvérisez de l’eau sur ses aiguilles, tant qu’il ne porte pas de décorations et de guirlandes électriques.
Arrosez tous les jours la motte de votre sapin de Noël en pot.
Installez la bûchette dans une large soucoupe que vous garderez avec un fond d’eau. La bûche restera fraîche, l’arbre gardera un port droit et ses aiguilles plus longtemps !

NB : La neige artificielle assèche les branches, évitez-la !

PS : Pensez au sac à sapin, qui enveloppe le pied du sapin, récupère les aiguilles de pin et permet de l’envelopper pour le sortir de la maison. En plus, vous ferez une bonne action : pour chaque sac à sapin acheté, 1,50€ est reversé à Handicap International, au profit des enfants handicapés… Ils sont disponibles à la vente dans votre Coop’..!!

Et après Noël ?

Après les fêtes, si votre sapin de Noël est en pot, vous pouvez tout à fait le replanter dans le jardin. Offrez lui un bel espace dégagé, à mi-ombre et au frais où il pourra s’épanouir et grandir.

Les étapes de la plantation de votre sapin de Noël :

  • formez un trou de plantation deux plus grand et profond que la motte.
  • apportez au fond du trou une bonne pelletée de compost bien décomposé ou de terreau, et une poignée d’engrais spécial conifères (référez vous à l’emballage pour un dosage exact)
  • plongez la motte dans un grand seau d’eau, laissez-la s’égoutter et griffez pour la décompacter.
  • placez la motte au centre du trou, et rebouchez-le avec la terre de jardin.
  • terminez par un bon arrosage à renouveler tout au long du premier hiver pour aider à sa reprise.

NB : Au printemps et en été, arrosez le sapin par temps sec.

 

Laisser un commentaire

Leave a Comment