Comment bien récolter et conserver les pommes et poires ?

L’automne annonce le temps des récoltes de la plupart des fruits à pépins : pommes, poires, nashis, coings. Certaines variétés sont précoces et peuvent se récolter dès la fin d’été tandis que d’autres prennent plus de temps à murir … pas toujours évident de cueillir ses fruits au meilleur moment.
La Coop’ vous explique les quelques clés qui vous permettront de récolter et conserver au mieux vos pommes et poires du jardin parce que « Produire soi même, ça change tout ! »

Variétés précoces ou tardives ?

Il existe de nombreuses variétés de pommes et de poires se différenciant par le gout, la forme, la couleur mais aussi par leur date de mûrissement.

Certaines variétés pourront se croquer dès le milieu de l’été comme les pommes des moissons à la texture tendre et juteuse mais d’autres mettront plusieurs mois pour atteindre une complète maturation en début d’hiver, on les nomme usuellement les pommes ou poires de garde.

En général la précocité de la variété rime avec une mauvaise conservation. La rapidité à mûrir offre en général des fruits plus juteux que ferme et forcément plus promptement blettes.
Ces variétés précoces ne sont pas pour autant à bannir, elles permettent d’échelonner les récoltes et profiter de bons fruits juteux après les récoltes de cerises en attendant de croquer les fruits de gardes l’automne venu.

Le principe de la maturation optimale

Il y a un truc pour garder au mieux ses fruits le plus longtemps possible : les cueillir une semaine avant qu’ils ne soient murs.

Pourquoi ?

Le fruit mûrit progressivement en montant son taux de sucre. Arrivé à sa maturation optimale, le taux stagne avant de décroître ; au début doucement puis rapidement en se transformant en alcool et pourri.
On ne peut stopper cette courbe, par contre on pourra la freiner, c’est le principe de la conservation que nous allons évoquer un peu plus loin.

Le but de la récolte est donc non pas de cueillir les fruits à leur top car ils ne feraient que décliner en qualité par la suite ; mais de les cueillir un peu avant afin qu’ils restent dans cette phase plateau et continuent à mûrir certes mais bien plus lentement.

Comment reconnaître cette date d’une semaine de maturation complète?

Rassurez-vous, il y a un petit « truc » que la Coop’ vous livre.
Si votre fruit se décroche au moindre contact, il est déjà mur à 100%. On le consommera rapidement.
Si votre fruit reste maintenu à sa branche même après soulèvement à la main, il lui reste alors plus d’une semaine de maturation à prendre. On le laisse tranquillement. Si le fruit ne se décroche pas naturellement mais si son pédoncule (la queue) se brise en le soulevant complètement sur la tige, il est à 1 semaine de son top … récoltez les et conservez les !

La fausse bonne idée : cueillir quand les fruits se colorent à l’automne.

Et oui, halte aux idées reçues. Les pommes se colorent quand les températures nocturnes baissent et présentent un grand décalage avec celles de la journée. Ce phénomène est indépendant de la maturation du fruit même s’il a lieu à la même période automnale en général.

Que faire des fruits tombés à terre ou abîmés ?

Les fruits ramassés au sol sont forcément déjà bien murs et ont probablement eu un choc lors de l’impact au sol, ils se conserveront moins longtemps. Ce sera le cas également des fruits abîmés par des coups ou des morsures de guêpes avides de ces mets sucrés providentiels.

Croquez-les au plus vite ou profitez dès cette grande quantité de fruits pour les cuisiner et pourquoi pas les transformer en jus ? Vous trouverez des extracteurs de jus et des bouteilles pour les

conserver et partager avec vos proches.

Comment les conserver au mieux ?

Vous avez récolté vos fruits précautionneusement au verger, il faut désormais les entreposer pour leur apporter un environnement optimal pour une parfaite conservation.
Comme nous l’évoquions plus tôt, on ne peut pas bloquer pas la maturation du fruit mais on va alors tout mettre en œuvre pour la freiner afin de garder ses fruits longuement.
Pour cela il faudra disposer ses fruits dans un endroit aéré, si possible sombre, au frais. Garage ou remise hors gel, cave saine feront parfaitement l’affaire.
Les pommes et les poires seront disposées l’une contre l’autre sans être en contact afin d’éviter la propagation d’éventuelles pourritures de fruits. Ne les enveloppez pas dans du papier journal, les solvants de l’encre les feraient mûrir encore plus vite.

Bonnes récoltes et bonne dégustation… !!!!

Venez en magasin découvrir nos caisses de pommes et poires direct producteur..

Laisser un commentaire

Leave a Comment